Après une année 2018 assez exceptionnelle, les acteurs de l’immobilier s’apprêtent à vivre une année 2019 tout aussi belle, présentant toutefois un marché un peu plus normalisé. Portés par les faibles d’intérêt, les Français devraient donc continuer à s’intéresser de près à la pierre.

Laforêt Franchise a affiché des transactions en hausse de 3,1% sur l’année 2018 avec une demande en progression de 4% et un prix affichant une hausse de 2,8%/ m² au niveau national. Avec un dernier trimestre particulièrement dynamique, le réseau Laforêt a bien terminé l’année 2018. L’enseigne notre toutefois de grosses disparités sur le territoire national avec trois marchés distincts : celui des métropoles, celui des villes moyennes et celui des petites villes et zones rurales. Alors que prévoit le réseau pour 2019 ? « Après une année particulièrement dynamique pour l’immobilier ancien, 2019 s’annonce globalement très rassurante, avec un marché qui semble s’autoréguler, des prix dont la progression se calme, des délais de vente qui se détendent, ainsi que des marges de négociation qui remontent légèrement. Autant de signes annonciateurs d’un marché qui n’est pas en rupture, mais au contraire plutôt mature », a annoncé Yann Jéhanno, Président de Laforêt.

C’est une année dynamique qu’a également connu la franchise CENTURY 21. Ainsi, pour la quatrième année consécutive, le réseau affiche des ventes en hausse avec une performance de +3,9% en 2018. Porté par les bas taux d’intérêt, CENTURY 21 affiche donc une belle dynamique. Laurent Vimont, Président du réseau se montre toutefois prudent pour 2019 : « Les prix progressent depuis trois ans maintenant mais un certain nombre d’indicateurs commence à craqueler. Le recours au crédit est pleinement exploité, les surfaces réduites pour pouvoir acheter. Le marché semble atteindre un plafond de verre. En outre, le dynamisme généré par les investissements locatifs (21,7% de l’ensemble des transactions) a porté le marché en 2018. » Et de se demander quelle conséquence aura le retour de l’encadrement des loyers sur le marché…

2018, une année également record pour la coopérative immobilière ORPI. L’enseigne a ainsi enregistré un volume de vente en hausse de 3,6% et prévoit une stabilisation du marché pour l’année 2019. Pour Christine Fumagalli, Présidente du réseau ORPI : « l’année 2018 a été extraordinaire pour l’immobilier, au même titre que 2017avec un secteur toujours dynamique qui devrait se stabiliser cette année. » Celle qui dirige la coopérative pointe ainsi les écarts qui se creusent entre grandes métropoles et petites villes de province et la difficulté à émettre des prévisions fiables à cause des nombreux facteurs extérieurs comme les événements sociaux ou encore les différentes annonces du gouvernement.

MeilleursAgents a aussi livré son bilan de l’année 2018 en matière d’immobilier. Résultats : un volume de transactions en hausse de 0,4% qui s’établit à 957 000 transactions, un prix moyen au m² de 2523 euros et des délais de vente qui augmentent légèrement passant de 63 à 71 jours. MeilleursAgents constate aussi une hausse de 4% des prix dans les dix plus grandes villes françaises, contre 4,3% en 2017.Pour 2019, le site Internet spécialiste de l’estimation des biens prévoit une baisse des volumes de transaction, des prix en hausse modérée et des taux d’intérêt stables.

Les enseignes pour entreprendre en franchise sur le secteur immobilier

Keymex France
Apport personnel : 150 000 euros
Investissement global : 350 à 400 000 euros

Arthurimmo.com
Apport personnel : selon projet
Investissement global : selon projet

Nestenn
Apport personnel : 45 000 euros
Investissement global : 100 à 150 000 euros

Laforêt Franchise
Apport personnel : 50 000 euros
Investissement global : 150 000 euros

Coldwell Banker
Apport personnel : 75 000 euros
Investissement global : 250 000 euros

Espaces Atypiques
Apport personnel : 30 000 euros
Investissement global : 45 à 60 000 euros

Côté Particuliers
Apport personnel : 20 000 euros
Investissement global : 60 000 euros

CENTURY 21
Apport personnel : 75 000 euros
Investissement global : 150 à 160 000 euros

ARGO
Apport personnel : 25 000 euros
Investissement global : 25 à 100 000 euros

ORPI
Apport personnel : 40 00 euros
Investissement global : environ 120 000 euros

L’Adresse
Apport personnel : selon projet
Investissement global : selon projet

ERA Immobilier
Apport personnel : 50 000 euros
Investissement global : 80 à 120 000 euros

Guy Hoquet l’Immobilier
Apport personnel : 40 00 euros
Investissement global : 100 à 130 000 euros

Agence principale
Apport personnel : 20 000 euros
Investissement global : de 50 à 100 000 euros

Source – Observatoire de la franchise